Eau, Biodiversité, Climat

L’accompagnement des acteurs locaux

Nos publications

Contrat Eau, Trame verte & bleue, Climat

Pour 2020-2024, 66 acteurs ont signé ce contrat et proposé 506 actions pour préserver la ressource en eau, protéger et restaurer la biodiversité et la nature en ville et s’adapter au changement climatique, pour un budget inscrit de 236 M€. Le Contrat est soutenu par l’agence de l’eau Seine-Normandie, la Région Ile-de-France, la Métropole du Grand Paris et l’EPTB Seine Grands Lacs.

Des cartes des sources et des rivières

Plusieurs cartes des sources et des rivières à Chaville, Sèvres, Versailles, Ville-d’Avray et Marnes-la-Coquette ont été éditées, ainsi qu’une carte sur les traces du ru de Marivel.

Un site ressource

Retrouvez les informations relatives à la cellule d’animation des Chartes et du Contrat ainsi que toutes les actions de sensibilisation et les publications sur notre site :
seine-centrale-urbaine.org

Chartes (2012, 2018)

La Charte de l’eau engage moralement les acteurs du territoire à restaurer les milieux aquatiques et humides, à gérer à la source les eaux pluviales et à protéger la ressource en eau.

La Charte Trame verte & bleue la complète et engage concrètement les signataires à restaurer les milieux naturels et à préserver la biodiversité.

Partage d’expériences

Sous la forme de réunions multi-services, ateliers techniques, réunions de projets, etc., Espaces organise des retours et partages d’expériences entre acteurs. Elle anime des journées de sensibilisation thématique sur la gestion des eaux pluviales, la trame verte et bleue, les aides, ou des randonnées commentées.

Conseil technique

Ces conseils portent sur des solutions de gestion alternatives dans la conception des projets d’aménagement : gestion à la source des eaux pluviales, innovations fondées sur la nature, multifonctionnalité et dimensionnement des ouvrages en faveur de la gestion des eaux pluviales et de la restauration des milieux aquatiques, humides et terrestres.

Eligibilité d’un projet

Les chargées de mission de la cellule d’animation des Chartes et du Contrat aident les acteurs à définir l’éligibilité d’un projet et apportent des conseils dans la rédaction des dossiers de demandes de subvention.

Cartographie des sources

L’inventaire des sources et rivières historiques d’un territoire mobilise la cellule de gestion innovante des eaux urbaines : recherches bibliographiques, consultation des acteurs locaux, cartographie des éléments hydrographiques oubliés.

Valorisation des eaux claires

En lien avec les collectivités ou en partenariat avec Veolia, Espaces propose la recherche et l’étude de la valorisation des eaux claires du territoire (utilisation d’une source, végétalisation de la ville…) afin de supprimer ces rejets des réseaux d’assainissement.

Visite d’un aménagement végétalisé
Comité de pilotage du Contrat
Randonnée sur les traces du ru de Marivel

Pour l’accompagnement eaux pluviales et préservation de la biodiversité :
Gwénaëlle David, animatrice des Chartes et du Contrat
Paula Van Duc-Raharinosy, chargée de mission eaux pluviales

01 55 64 13 40

Pour la recherche et la valorisation d’eaux claires et de rivières en ville :
Meriem Meknaci, chargée de projet valorisation de l’eau en ville

06 58 12 26 48

Pigeonniers

Un chantier d’insertion pour les pigeons

A Courbevoie, Meudon, Saint-Cloud, Suresnes

Une gestion éthique, raisonnée et durable

Qui sont les pigeons des villes ?

Espaces réalise des comptages à chaque passage de ses salariés dans un pigeonnier, ce qui permet de dresser un bilan annuel des populations de pigeons avec leur évolution et de mesurer l’efficacité du pigeonnier. Les pigeonniers aident à redécouvrir la diversité des pigeons (bisets, ramiers, colombins) et à mieux connaître leur mode de vie.

Quel entretien ?

Les salariés interviennent tous les dix jours pour nettoyer le pigeonnier, l’approvisionner en graines et contrôler les naissances. Les œufs sont comptés, stérilisés par secouage manuel et de la nourriture saine et équilibrée est apportée. Chaque année, deux désinfections (avec des produits naturels) sont réalisées pour éviter l’insalubrité, la poussière, les parasites et les odeurs.

Des équipes au cœur du quartier

Espaces sensibilise les habitants en leur montrant la volonté de la collectivité de limiter la population de pigeons. Des panneaux d’affichage et les suivis permettent de montrer l’utilité des pigeonniers urbains. Les salariés sensibilisent les riverains à cette gestion afin de stopper le nourrissage sauvage et illégal des pigeons.

Le nourrissage sauvage

Lorsque le nourrissage sauvage est présent, de nombreux pigeons se développent, ce qui est difficilement gérable par les Villes. Rappelons que ces nourrissages restent illégaux et que l’installation d’un panneau de communication aide à limiter cette pratique.

Installer un pigeonnier

Un pigeonnier s’installe autour de la population de pigeons. Il ne doit pas être excentré en bordure de ville au risque de ne pas être utilisé ou de l’être par les pigeons de la ville voisine.

Une étude avec Aerho

Espaces et Aerho ont été missionnées pour réaliser une étude des pigeonniers de Paris intitulée « Pour une gestion éthique, raisonnée et durables des pigeons bisets » (2017).

Pigeonnier dans un parc public
Entretien du pigeonnier

La P’tite Boutique

La seconde main au service du réemploi

De dons reçus en 2023

Un lieu de vente et de solidarité

Réemploi et vente

La P’tite Boutique a reçu et traité 113 tonnes de dons en 2023. Elle a valorisé 40% des dons à la vente ou auprès d’associations. 60 % sont confiés à des éco-organismes partenaires. A travers son vestiaire solidaire et ses partenariats avec les associations locales, elle n’oublie pas d’aider les personnes les plus en difficulté.

Atelier restaurant

Se restaurer dans un lieu convivial, où il fait bon se poser pour le déjeuner ou le goûter, c’est possible à Fourchettes et Tournevis ! Une offre de restauration le midi sera proposée autour d’un menu unique et une partie des couverts seront à prix solidaire.

Journées d’équipe

Des groupes de salariés d’entreprises sont accueillis et initiés à la valorisation et la réparation, à la journée ou la demi-journée, avec ou sans déjeuner. L’accès est facile pour des journées en groupes. Nous organisons ensemble le programme le plus adapté à votre demande.

Voir notre terrain d’action « Journées d’équipe »

Animations sur place et hors les murs

La P’tite Boutique est un lieu d’échanges et de partage qui sensibilise tout type de public aux enjeux de la réduction des déchets, du réemploi et de l’impact solidaire. Un riche programme d’ateliers sur le réemploi est proposé sur place ou chez des partenaires avec lesquels une offre sur mesure est créée. En 2024, elle développe en plus un atelier de co-réparation en électro et de couture.

Le partenariat avec la Mairie de Chaville

Espaces s’est engagée dans ce métier émergent à l’initiative de la Mairie de Chaville, partenaire de l’association, et qui souhaitait voir naître un lieu créateur d’emplois pour un public qui en est éloigné, parmi lesquels des Chavillois. La Ville avait aussi un enjeu de revitalisation de la galerie marchande des Créneaux, située tout près du siège d’Espaces. Nous avons créé un lieu de solidarité et d’animation de quartier, en lien avec les acteurs du territoire.

Bénévolat

Les bénévoles y sont bienvenus et contribuent à la mise en œuvre des activités mais aussi à l’aménagement du lieu.

Un site internet

Pour contacter La P’tite Boutique, connaître les horaires de collecte et de vente, l’agenda des animations, réserver une journée d’équipe, préparer sa visite ou mieux connaître ses valeurs, consulter laptiteboutiquedescreneaux.org

Au rayon jouets
Atelier de réemploi
La P’tite Boutique éphémère à Vélizy 2

1085 avenue Roger Salengro
Dans la galerie marchande
92370 Chaville

Gare SNCF Chaville Rive droite
Bus ligne 171 arrêt Atrium

Horaires de collecte et de dons

Mercredi et samedi de 10h30 à 13h et de 14h à 18h30

Journées d’équipe

Nous sensibilisons, vous participez !

Par plusieurs équipes d’Espaces

Des lieux propices en Ile-de-France

Le Jardin du Piqueur

Dans le Domaine national de Saint-Cloud, le Jardin du Piqueur propose des ateliers de maraîchage, de jardinage et de cuisine afin de sensibiliser le grand public aux questions écologiques, environnementales, agricoles, et alimentaires. Capacité : 250 personnes. Déjeuner sur place au restaurant solidaire.

CultiCime

CultiCime est une micro-ferme en toiture à Aubervilliers. L’équipe réalise une activité de maraîchage écologique et solidaire et commercialise en circuit court des légumes et petits fruits sains et de qualité. Elle accueille le public autour des techniques agroécologiques. Capacité : 15 personnes. Déjeuner sur place.

Espaces verts

Des chantiers participatifs peuvent avoir lieu dans le cadre des activités d’entretien d’espaces verts et des milieux humides et aquatiques.

La P’tite Boutique

La P’tite Boutique, ressourcerie de Chaville, collecte, trie, valorise et vend des produits de seconde main, alliant action sociale et environnementale par le réemploi. L’équipe propose des ateliers dans ses locaux et se déplace pour des journées d’entreprises.

Team building

Fabriquer son fertilisant, apprendre à cuisiner les restes du frigo, créer ses semis et savoir associer les plantes au jardin… Entre ateliers pratiques et modules théoriques sur le jardinage écologique, la permaculture ou l’alimentation durable, les éco-animateurs vous accompagnent dans la mise en place de votre journée d’équipe.

Journée solidaire

Planter des arbres et des haies, réaliser des aménagements propices à la biodiversité, réparer des clôtures… ces actions concrètes mobilisent des collaborateurs sous la forme de chantiers participatifs. De quoi passer un moment de convivialité, tout en mettant les mains dans la terre.

Hors les murs

A l’occasion d’un événement ou de façon régulière, nos équipes se déplacent pour animer des ateliers de sensibilisation. Ces ateliers peuvent se tenir sur une demi-journée, une journée entière ou sur la pause déjeuner, en petit comité ou en nombre. Les jardins partagés animés par Espaces en Ile-de-France sont aussi des lieux propices à des ateliers de sensibilisation à l’environnement.

Volontariat et mécénat

Espaces accueille des bénévoles réguliers dans ses équipes et recherche l’appui de volontaires dans des domaines tels qu’animation, maraîchage, conception paysagère…

Team building au Jardin du Piqueur
Installation de serres à CultiCime

Jardin du Piqueur : Domaine national de Saint-Cloud, Allée de la Porte Verte, 92380 Garches. SNCF Ligne L, Gare de Garches Marnes-la-Coquette – 20 min. en transport depuis La Défense. Bus 360-460
Culticime : 70, avenue Victor-Hugo 93300 Aubervilliers, sur le toit du Fashion Center Métro ligne 12 station Aimé Césaire ou Bus ligne 35 arrêt La Haie Coq
La P’tite Boutique : Galerie des Créneaux, 1085 av. Roger Salengro, 92370 Chaville Ligne L – Gare de Chaville Rive droite
Animation nature en ville : dans les 36 jardins partagés

Jardins partagés

Un potager en ville, c’est possible !

Dans 5 départements (75, 78, 92, 93, 94)

La création d’un jardin de A à Z

Créer le potager

Grâce à ses équipes en insertion formées sur les espaces verts, Espaces conçoit et réalise les actions d’aménagement des parcelles, délimitation et cheminements, travail de la terre, amendement et apport de terre végétale, apport de mulch… La création du jardin peut se faire en pleine terre ou en bacs de culture.

Mobiliser les habitants

Au démarrage du jardin, il faut impliquer les habitants et des acteurs locaux dans une dynamique collective. L’organisation et la conception du jardin passent par des réunions d’information et de concertation réalisées avec toutes les parties prenantes.

Aider au suivi et au fonctionnement

Espaces aide et accompagne les jardiniers sur l’équipement à prévoir au démarrage du jardin, la co-gestion du site, la médiation et le suivi administratif de celui-ci.

Animer le jardin

De la graine à l’assiette, Espaces accompagne les jardiniers au fil des saisons et propose une programmation annuelle selon les besoins des jardiniers et du partenaire sous forme d’ateliers pédagogiques, de conseils et de permanences sur les techniques du jardinage écologique.

Quel emplacement ?

Surface suffisante, ensoleillement et ombrage, axe de passage, en visibilité ou fermé sont les critères principaux.

Quel accès à l’eau ?

Il faut s’assurer de l’accessibilité en eau ; eau courante, source, récupérateur d’eau de pluie…

Quel type de jardin collectif ?

Avec son partenaire, Espaces aide à définir le type de jardin collectif souhaité : solidaire, partagé, familial, en pleine terre, en bacs, etc.

Quelle implication des habitants ?

Sondage en amont, réunions d’information et de concertation, élaboration du règlement, comité d’organisation, adhésions, etc. font partie des compétences d’Espaces pour co-construire le projet.

Animation dans un jardin partagé
Jardin partagé en bacs
Ilot de biodiversité

Pour trouver un jardin partagé proche de chez vous ou participer aux animations d’Espaces, rendez-vous sur la carte des équipes et des lieux ouverts

Jardin du Piqueur

De la graine à l’assiette

Un lieu ouvert aux multiples facettes

Animation et visites

Toute l’année, un programme d’animations variées permet de sensibiliser les particuliers, les scolaires et périscolaires et les groupes de tous âges aux questions écologiques et alimentaires.
Lors de visites, ateliers pédagogiques, festivals et événements artistiques, les éco-animateurs font découvrir des sujets « de la graine à l’assiette ».
A chaque saison, de nouvelles activités sont proposées.

Produits de saison en circuit court

Sur la parcelle maraîchère, les éco-animateurs cultivent des légumes et des fruits de façon écologique. Une partie de la production est proposée en vente directe le samedi. Une partie est utilisée dans la cuisine du restaurant solidaire en circuit ultra-court.

Journées d’équipe et privatisation

Espaces accompagne les groupes pour mettre en place une rencontre sur mesure, à la journée ou la demi-journée, avec ou sans déjeuner. L’accès est facile pour des séminaires et journées en groupes.

Voir notre terrain d’action « Journées d’équipe« 

Restaurant solidaire

Du mercredi au dimanche, le restaurant propose une carte de déjeuner dans un cadre rustique et convivial. Sous la houlette de l’encadrant cuisinier, l’équipe concocte des plats simples et goûteux avec des ingrédients de saison. Des menus qui font chaud au cœur.

Patrimoine historique

En 2018, le Centre des monuments nationaux a confié à Espaces le soin d’entretenir et d’ouvrir l’ancien haras construit sous Louis-Philippe et ses alentours pour en faire un lieu emblématique de sensibilisation au développement durable. Venir au Jardin du Piqueur, c’est donc aussi faire une plongée dans l’histoire grâce à ce site historique. Pour appuyer le travail réalisé, les soutiens sous forme de bénévolat, mécénat, dons sont bienvenus !

Bénévolat

Les bénévoles y sont bienvenus et contribuent fidèlement à la mise en œuvre des activités mais aussi à l’aménagement du lieu, à la communication et à l’accueil des groupes.

Site internet

Pour contacter le Jardin du Piqueur, connaître l’agenda des animations, réserver une journée d’équipe, préparer sa visite ou mieux connaître ses valeurs, consulter www.jardindupiqueur.fr

Animation pour les enfants
Le potager du Jardin du Piqueur
Restauration solidaire

Allée de la Porte verte
Domaine national de Saint-Cloud
92380 Garches

Gare SNCF de Garches-Marnes-la-Coquette
Parking à la gare ou accès payant pour les voitures dans l’enceinte du parc

Espaces verts et talus

Gestion écologique et travaux encordés

Gestion écologique des espaces verts

La fauche tardive, b-a-ba de la gestion écologique

La fauche tardive est
une démarche alternative d’entretien et de valorisation d’un espace végétalisé qui respecte les cycles biologiques des espèces. Elle permet à la végétation de réaliser sa période végétative et offre des zones refuges à la petite faune (micromammifères, insectes, amphibiens, reptiles).

Travaux encordés sur sites pentus

Depuis quasiment sa création, Espaces a une spécialité d’entretien sur talus. Elle forme plusieurs équipes aux travaux encordés pour des interventions sur sites pentus. Leurs encadrants sont formés aux techniques d’évolution sur cordes et aux gestes de premiers secours en situation encordée.

Astuces pour tous

Faucher une bande le long des clôtures, bâtiments et trottoirs et laisser au centre des herbes hautes en zone de refuge.
Effectuer des fauches sélectives à différentes périodes de l’année en fonction des habitats, et une fauche tardive en automne après la montée en graines.
Créer des cheminements pour la circulation des usagers.
Récupérer les produits des tontes, fauches et tailles pour le compost, le paillage ou la mise en meules.
Laisser paître des animaux, en rotation grâce à des barrières mobiles…

Trame verte

Les espaces verts et naturels ont un intérêt écologique fort s’ils sont gérés de manière à être connectés. Lorsque les corridors écologiques sont entretenus selon les principes de la gestion différenciée et du génie écologique, ils contribuent à former un réseau dense et fonctionnel favorable au bon développement de la faune et de la flore, et donc à l’enrichissement de la biodiversité. La végétalisation doit être durable et développer la biodiversité dans sa conception et son entretien.

Biodiversité

En intervenant sur un ensemble de milieux aux caractéristiques locales propres, Espaces multiplie les actions en faveur de la biodiversité :

• Diversifier les habitats et leur structure pour accroître le potentiel d’accueil des espèces
• Conserver et restaurer des zones herbacées favorables aux insectes pollinisateurs
• Identifier, restaurer et préserver les corridors écologiques

Sensibilisation

Faire connaître la faune et la flore présentes en milieu urbain, accueillir des groupes et animer des sorties pédagogiques font partie des compétences d’Espaces pour sensibiliser les riverains des sites qu’elle entretient.

Taille aux abords d’un quai
Renforcement du talus sur la Petite ceinture

Espaces boisés

Des compétences pour les espaces forestiers

Quelle gestion pour les espaces boisés ?

Ouverture de milieux avec les animaux

Avec plus de 70 ovins-caprins, l’association Espaces gère et entretient de plus en plus d’espaces verts et naturels par l’écopâturage. C’est une technique efficace pour ouvrir des milieux en forêt, maintenir une végétation basse, éviter le développement des ronces, des rejets…
Voir notre Terrain d’action « Écopâturage »

Gestion d’espaces boisés

Dans les sites gérés par ses équipes, Espaces mène des actions de débitage au sol, dépressage, sélection végétale, mise en sécurité de parcelles, débardage avec les chevaux ou encore entretien de lisières.

Vente de bois

Espaces valorise les ressources vertes par la vente de bois à ses adhérents. Les arbres tombés ou les arbres présentant un danger sont débités, débardés, coupés et vendus aux adhérents en petite quantité (entre 1 et 3 stères).

Entretien de zones humides et mares forestières

L’entretien de milieux humides consiste à restaurer des berges avec des techniques de génie végétal, faucher de façon différenciée, gérer des espèces invasives, rouvrir des rigoles, entretenir sur un bassin versant pour conduire l’eau vers des mares ou des étangs…
Voir notre Terrain d’action « Biodiversité des milieux terrestres, humides et aquatiques »

Sécurité du public

Il est important de bien entretenir ces espaces boisés très fréquentés du public pour assurer la sécurité des usagers.

Saisonnalité

Il faut prêter attention à la reproduction des oiseaux cavernicoles et laisser des bois morts pour servir d’abris aux oiseaux et insectes (« arbres totems »).

Espèces invasives

Voir notre Terrain d’action « Biodiversité des milieux terrestres, humides et aquatiques »

Aléas climatiques et maladies

L’entretien d’espaces forestiers entraîne une surveillance accrue après tempête et maladie.

Un arbre « totem »
Débitage du bois

CultiCime

Une agriculture urbaine et solidaire

En légumes et petits fruits

1 tonne de produits

De surface cultivée en toiture

Un terrain d’action fertile et diversifié

Maraîchage écologique

Produire des aliments de qualité et sains est la base de l’activité de CultiCime. Fruits et légumes sont produits en appliquant le cahier des charges de l’agriculture biologique. Cultiver sans intrants chimiques, c’est miser sur l’intelligence de la nature et chercher à reproduire ses cycles.

Circuit court et paniers solidaires

Les produits sont vendus en circuit court à plusieurs distributeurs locaux après leur récolte. Les livraisons se font grâce à un vélo cargo électrique, avec un impact minime sur l’environnement.

Une partie de la production est distribuée sous forme de paniers solidaires aux habitants d’Aubervilliers. L’accès à une alimentation de qualité est l’un des objectifs de CultiCime.

Animation

CultiCime anime des journées solidaires sur le maraîchage écologique, sur le site de production et dans d’autres lieux appropriés. Voir notre Terrain d’action « Journées d’équipe ».

L’équipe participe aussi à l’animation de jardins partagés, notamment l’espace collaboratif Cour jardinée (voir les adresses dans le champ Contacts).

Economiser l’eau

L’équipe met en œuvre un panel important de techniques : paillage, association de cultures, engrais verts, couverts végétaux, et de technologies (irrigation goutte à goutte) afin de limiter au maximum les pertes et la consommation d’eau.

Entretenir le sol

Le sol de CultiCime est un sol néoformé selon des processus impliquant des mélange de matériaux d’origine naturelle, organiques ou issus de l’activité anthropique. Il est libre de contamination liée à l’activité industrielle. Sa structure et sa fertilité sont conservées dans le temps en utilisant des matériaux disponibles localement (compost principalement).

Sécuriser l’accès au toit

L’ensemble du site est sécurisé selon les normes en vigueur pour l’accès et l’utilisation de toitures techniques. Celles-ci ne sont pas ouvertes au grand public, mais il est possible d’organiser des journées solidaires ou team building et des visites exceptionnelles.

La micro-ferme en toiture
Team building à CultiCime

70, avenue Victor-Hugo
93300 Aubervilliers
(sur le toit du Fashion Center)

Métro Ligne 12 station Aimé Césaire
ou Bus ligne 35 arrêt La Haie Coq

Les jardins partagés associés à CultiCime

Les Verts de Terre : 5 rue Léger Félicité Sonthonax
Cour Jardinée : 76 rue Henri Barbusse
Jardins de l’Ecluse : quai Josette et Maurice Audin

Compostage

Des biodéchets aux bioressources

Un même principe à décliner

Dans les jardins partagés ou chez soi

Espaces assure le suivi des composts collectifs présents dans les jardins partagés, encourageant la valorisation des biodéchets à l’échelle communautaire. Ses éco-animateurs animent toute l’année des ateliers sur le compostage dans les jardins partagés ou lors d’événements grand public. Partenaires : Villes, territoires.

Folies d’humus dans Paris 16e et à Courbevoie

Depuis 2016, Folies d’humus expérimente la transformation des déchets organiques en humus écologique. Les habitants de Courbevoie et du 16e arr. de Paris récupèrent un lombricomposteur ou un composteur pour composter chez eux ou un bioseau pour remplir les points d’apport. La collecte se fait à vélo. Le compost est redistribué aux habitants. Partenaires : Syctom, POLD, Ville de Courbevoie.

Les Guidons du tri

Depuis 2022, les Guidons du tri est un projet pilote financé par la Direction de la propreté et de l’eau de Paris dans le quartier Danube Solidarité Marseillaise (Paris 19e). Il s‘agit d’installer des collecteurs de biodéchets et d’inciter les habitants du quartier au compostage. Il prolonge
des années de collecte autour
du Jardin solidaire Hérold.

Fréquence de la collecte

Les équipes collectent les bioressources trois fois par semaine, y compris jours fériés, à Courbevoie et Paris 16e. Ainsi, 35,7 tonnes ont été collectées dans les points d’apport à Courbevoie en 2022.

Formation et sensibilisation

Une personne référente doit être formée et assurer un suivi. Espaces peut prendre en charge la sensibilisation des participants, grâce à ses éco-animateurs ou aux agents d’environnement de l’équipe en chantier locale.

Tri du plastique et des aliments

C’est une étape importante pour garantir la qualité du compost et retirer tout plastique. Le tri rigoureux permet aussi d’éviter les nuisances : en retirant la viande, le poisson, on évite les mauvaises odeurs et la prolifération de rats et des mouches.

Suivi du processus. Cela consiste à s’assurer de la bonne dégradation de la matière par processus de compostage et de la montée en température.

Apport de matière sèche
Lombricompostage
Collecteur de quartier

Biodiversité

Aménagements pour la faune et la flore

Accroître et préserver la biodiversité en ville

Berges

La restauration écologique des berges de Seine et de rivières favorise la croissance de la végétation rivulaire et la réintroduction d’espèces animales et végétales indigènes par la création d’habitats naturels.

De plus, les ouvrages de génie végétal jouent un rôle tampon, ils filtrent les eaux de ruissellement et protègent les berges contre l’érosion et les inondations.

Plans d’eau

La restauration des zones humides, telles que mares et étangs, offre de nombreux avantages. Elles sont des interfaces naturelles entre
les écosystèmes terrestres
et aquatiques et permettent
à une grande variété d’espèces d’interagir et de cohabiter.

L’utilisation de radeaux végétalisés, ou «îles flottantes» dans les plans d’eau permet d’améliorer l’esthétique des berges en béton et de créer un réseau alimentaire pour les espèces aquatiques grâce aux racines des hélophytes.

Petits aménagements

Gîtes pour les insectes et la petite faune, tressage de saule, ouvrages de génie végétal… font partie des aménagements réalisés par les équipes. Ils jouent un rôle essentiel dans la préservation de la biodiversité.

Ils accroissent la diversité des habitats disponibles, améliorent la connectivité entre les espaces naturels, renforcent les chaînes alimentaires et favorisent la pollinisation ainsi que la régulation des populations d’insectes ravageurs. Pour certains, ils améliorent aussi l’esthétique paysagère.

Une activité saisonnière

La saison idéale pour le génie écologique varie en fonction du projet (tressage de saules, fascines d’hélophytes, lits de plants et plançons…), des plantes utilisées et des périodes de reproduction des espèces faunistiques et floristiques. Toutefois, de manière générale, le printemps et l’automne sont les saisons les plus favorables pour ces activités.

Les espèces invasives

Les espèces invasives, par exemple la renouée du Japon ou l’ailante, mettent en péril la biodiversité par leur prolifération. La lutte contre ces espèces est une nécessité au fil des aménagements. Elles sont évacuées dans des déchèteries spécialisées.

La trame verte et bleue

Intégrer la trame verte et bleue dans les opérations d’aménagement est important afin de créer des corridors écologiques et de conserver des connexions entre les différents réservoirs de biodiversité.

La diversité des habitats

Les équipes d’agents d’environnement construisent et installent des spirales et des hôtels à insectes, des nichoirs, des gîtes à chiroptères, à hérisson, à bourdons… La nidification, le régime alimentaire, les préférences de substrat ou l’orientation par rapport au soleil sont prises en compte pour chaque aménagement.

Jardinière en pierre
Génie végétal sur des berges d’étang

Écopâturage

Entretien et animation avec l’écopâturage

Chèvres des fossés, moutons solognots,
moutons d’Ouessant, Thônes et Marthod…

Gestion douce avec l’animal en ville

En talus pentus

Des races petites conviennent aux terrains à forte pente. Espaces a choisi pour cela des moutons d’Ouessant et des chèvres. Ces animaux ont un impact moindre sur le sol et permettent un entretien sur une période courte, moyenne ou longue.

Ouverture de milieux

La chèvre des fossés est une bonne débroussailleuse pour rouvrir des milieux fermés. Elle aime une végétation ligneuse et c’est une grande consommatrice de renouée du Japon, une espèce envahissante. La chèvre s’adapte facilement au terrain.

Animation

L’écopâturage fournit plusieurs occasions d’animations dans l’année, à la découverte de cette activité. La transhumance s’organise au moment de la mise en écopâturage des animaux. Des naissances peuvent avoir lieu sur site. La tonte a lieu une fois par an

Gestion douce avec l’animal en ville

Des races petites conviennent aux terrains à forte pente. Espaces a choisi pour cela des moutons d’Ouessant et des chèvres. Ces animaux ont un impact moindre sur le sol et permettent un entretien sur une période courte, moyenne ou longue.

Des races petites conviennent aux terrains à forte pente. Espaces a choisi pour cela des moutons d’Ouessant et des chèvres. Ces animaux ont un impact moindre sur le sol et permettent un entretien sur une période courte, moyenne ou longue.

Des races petites conviennent aux terrains à forte pente. Espaces a choisi pour cela des moutons d’Ouessant et des chèvres. Ces animaux ont un impact moindre sur le sol et permettent un entretien sur une période courte, moyenne ou longue.

Une activité saisonnière

La saison est de 7 à 8 mois et correspond à la saison de pousse de la végétation. Il est peu fréquent de faire du pâturage en décalé.

La surface et les abris

xxxx

Des clôtures adaptées

xxxx

Moutons solognots au Jardin du Piqueur
Dans un parc public à Malakoff
Dans le parc de Saint-Cloud

A Chaville : animaux en talus, clôture fixe
A Garches : animaux présents toute l’année dans le parc de Saint-Cloud, notamment devant le Jardin du Piqueur et allée de Marnes, clôture mobile
A Guyancourt : deux sessions par an sur un site difficile d’accès, clôture fixe
A Noisy-le-Roi : animaux présents de mars à octobre dans plusieurs sites communaux, clôture fixe
A Saint-Cloud : animaux visibles de mars à octobre sur le talus des Milons, clôture fixe, et au lycée Santos Dumont, clôture mobile