A la recherche des sources oubliées

Espaces poursuit avec la commune de Suresnes sa recherche d’anciennes sources qui existaient sur le territoire, afin de les valoriser (arrosage des fleurs, nettoyage des rues, remise en eau de fontaines). Cette action associe Espaces et Veolia dans le cadre du nouveau contrat d’assainissement de Veolia à Rueil-Malmaison, Suresnes et Vaucresson, trois communes de Paris Ouest La Défense (POLD).

La fontaine du Tertre, en contrebas du Père Lapin

La fontaine du Tertre par exemple était située rue du Calvaire, à Suresnes, en contrebas de l’actuel restaurant Au Père Lapin. Cette fontaine est clairement identifiable dans les documents retraçant l’histoire de Suresnes.

Cette fontaine a été fermée par décision du maire en 1906 suite à des analyses montrant que l’eau n’était plus de bonne qualité (il faut préciser que le Mont Valérien abritait à l’époque une garnison avec des chevaux et qu’aucun réseau d’assainissement n’était en place). D’après la Société d’histoire de Suresnes, « la fontaine a été démolie et le flux dirigé vers les égouts ». Aujourd’hui, une bouche incendie est présente à cet emplacement, dans la rue du Calvaire et aucune trace visible de la fontaine ne subsiste.

Dans le cadre de ces investigations, Espaces s’est rendue sur place avec ses partenaires de la Ville de Suresnes. Des observations complémentaires ont été décidées pour retrouver la trace de l’écoulement de la source et notamment l’inspection avec une caméra du réseau d’assainissement de la rue du Calvaire pour essayer de localiser une éventuelle arrivée d’eau de source à cet endroit.

Recherche de sources menée dans le cimetière américain

Egalement, un écoulement dans un regard situé dans le cimetière américain de Suresnes, en amont de la fontaine du Tertre mais dans le même alignement, a pu être localisé. Un traçage à partir de la source identifiée dans le cimetière américain est programmé avec Veolia pour identifier où se rejette cet écoulement d’eau de source.

 

 

 

 

La fontaine des Vaux d’or, entre Suresnes et Saint-Cloud

La Société d’histoire de Suresnes dispose d’éléments sur une autre ancienne fontaine, dans le quartier du Val d’Or : la fontaine des Vaux d’or. Cette source est identifiée depuis 1606 a fait l’objet de plusieurs litiges. L’ouvrage d’Henri Baillière (« Autour d’une Source », éd. J-B Baillière et Fils, 1900) écrit en 1900 donne des indications assez précises sur sa localisation et sur le trajet de la conduite de 80 mm en plomb qui alimentait un réservoir, situé dans une tourelle, depuis cette source.

Etudes et visites de terrain ont permis d’établir que cette source serait aujourd’hui sur le territoire de Saint-Cloud, en limite de la rue du Val d’Or (rapprochement des deux cadastres anciens de Suresnes et Saint-Cloud). La zone où se situait ces sources, malheureusement non visibles actuellement, a été localisée. Le secteur a depuis été très urbanisé et les recherches doivent se poursuivre. Le tracé de la canalisation en plomb, de diamètre 80 mm, qui reliait ces sources a pu être reconstitué.

Contact

« A la recherche des sources perdues », dans Suresnes Magazine (janvier 2022)

Folies d’humus valorise vos épluchures

Espaces met à disposition des habitant.es de Courbevoie des ressources sur Folies d’humus. En 2020, 70 Courbevoisiens.nes convainvu.es par l’avenir du compostage urbain, ont répondu à un sondage et proposé des pistes d’amélioration du dispositif de compostage choisi par la Ville depuis 2016.

Avec ces documents ressources, chacun peut ainsi plus facilement :

  • trouver les adresses des collecteurs dans les différents quartiers de la ville
  • connaître les dates de distribution de bio-seau (ou autre matériel) et s’inscrire aux distributions
  • savoir quoi trier et composter (en fonction des méthodes, les règles peuvent être différentes et prêter à débat…)
  • signer la charge d’engagement et la remettre au responsable
  • approfondir sa connaissance du cycle du compost et de son utilisation (par Urban-Eco)
  • contacter par mail le technicien d’Espaces sur l’adresse dédiée (il répond !)
Où sont les points de collecte ? Quand et où distribue-ton le matériel ?

 
Je peux composter, je ne dois pas composter

 

La charte d’engagement de compostage est à télécharger ici

 

En prime, comment utiliser le compost ? A télécharger là

 

Contact : compostage.courbevoie@association-espaces.org
 
Plus d’info sur le compostage urbain sur le site d’Espaces

 

Mieux composter en ville au quotidien

Dans la foulée du Covid-19 et de l’interruption des collectes, Espaces propose aux Courbevoisiens de répondre à un sondage. Ce sondage permet aux urbains convaincus par le compostage urbain de contribuer activement à l’évolution du dispositif. Merci !

A Courbevoie, chacun peut composter, individuellement ou collectivement dans sa résidence depuis 2016, et peut notamment s’équiper d’un composteur ou un lombricomposteur distribué gratuitement sur demande.

Grâce à Folies d’humus, tous les Courbevoisiens sont invités à acheminer leurs bio-déchets vers les 4 points de collecte aménagés dans la ville. Ces ressources vertes sont récupérées par une équipe en insertion, qui les transporte en triporteur jusqu’à la zone de compostage. La matière organique transformée en humus naturel et écologique est ensuite épandue sur les espaces verts de la ville.

Pour répondre au sondage (37 questions), c’est par ici.

Rappel des 4 points de collecte à Courbevoie :

  • Entre la gare de Courbevoie et le lycée Paul-Lapie, dans l’allée Château-du-Loir, angle rue Jean-Pierre Timbaud
  • Dans le quartier Bécon, square Villebois-Mareuil, côté marché couvert
  • A l’angle de l’avenue de l’Arche et de la rue du Révérend-Père-Cloarec
  • Au bout de l’allée du Parc coté parc de Freudenstadt

Pour participer au projet : compostage.courbevoie@association-espaces.org

Le dispositif Folies d’Humus est mis en place dans le cadre d’un financement de l’Etablissement public territorial Paris Ouest La Défense (POLD) avec le soutien de la Ville de Courbevoie et du Syctom. Il est mis en oeuvre par l’équipe d’agents d’environnement du chantier d’insertion animé par l’association Espaces dans la commune.

Dates des distributions de bioseaux sur ce flyer à télécharger (2020).