Mieux composter en ville au quotidien

Dans la foulée du Covid-19 et de l’interruption des collectes, Espaces propose aux Courbevoisiens de répondre à un sondage. Ce sondage permet aux urbains convaincus par le compostage urbain de contribuer activement à l’évolution du dispositif. Merci !

A Courbevoie, chacun peut composter, individuellement ou collectivement dans sa résidence depuis 2016, et peut notamment s’équiper d’un composteur ou un lombricomposteur distribué gratuitement sur demande.

Grâce à Folies d’humus, tous les Courbevoisiens sont invités à acheminer leurs bio-déchets vers les 4 points de collecte aménagés dans la ville. Ces ressources vertes sont récupérées par une équipe en insertion, qui les transporte en triporteur jusqu’à la zone de compostage. La matière organique transformée en humus naturel et écologique est ensuite épandue sur les espaces verts de la ville.

Pour répondre au sondage (37 questions), c’est par ici.

Rappel des 4 points de collecte à Courbevoie :

  • Entre la gare de Courbevoie et le lycée Paul-Lapie, dans l’allée Château-du-Loir, angle rue Jean-Pierre Timbaud
  • Dans le quartier Bécon, square Villebois-Mareuil, côté marché couvert
  • A l’angle de l’avenue de l’Arche et de la rue du Révérend-Père-Cloarec
  • Au bout de l’allée du Parc coté parc de Freudenstadt

Pour participer au projet : compostage.courbevoie@association-espaces.org

Le dispositif Folies d’Humus est mis en place dans le cadre d’un financement de l’Etablissement public territorial Paris Ouest La Défense (POLD) avec le soutien de la Ville de Courbevoie et du Syctom. Il est mis en oeuvre par l’équipe d’agents d’environnement du chantier d’insertion animé par l’association Espaces dans la commune.

Dates des distributions de bioseaux sur ce flyer à télécharger (2020).

Appel à contribution des structures ESS : le génie écologique

L’association Espaces, membre du Réseau économie sociale et environnement (RESE), réalise en collaboration avec la Direction régionale et interdépartementale de l’énergie et de l’environnement (DRIEE), l’Arene énergie climat et Natureparif, une étude-action des compétences et pratiques innovantes des structures franciliennes de l’économie sociale et solidaire (ESS) dans le domaine du génie écologique.

Le génie écologique est une filière d’avenir  et porteuse de démarches novatrices dans un monde où la protection et la restauration de la biodiversité devient un enjeu majeur. Le terme de « génie écologique » dans le cadre de notre étude-action concerne un large champ d’activité. La réhabilitation de milieux et d’habitats, l’aménagement (bâtis végétalisés, clôtures végétales, auto-construction, jardins etc.) et la gestion écologique des espaces verts et naturels (gestion différenciée, maraîchage, pâturage etc.) en font partie. Le génie écologique inclut également un champ d’investigation plus vaste. Il concerne toutes les activités permettant de développer les services écosystémiques rendus par la nature, et ceci dans un objectif d’aménagement durable du territoire. Le génie écologique implique l’usage de matériaux naturels vivants et contribue de manière déterminante au développement de la biodiversité. Ainsi, cette dernière ne représente pas seulement un but, mais également un moyen d’action pour la mise en place d’une société plus durable.

Les structures mettant en place ces opérations peuvent venir du secteur public ou privé, parmi lequel les acteurs de l’ESS sont souvent peu connus. Pourtant, ces acteurs développent des initiatives novatrices qui méritent d’être valorisées auprès des donneurs d’ordres et partenaires souhaitant inclure le génie écologique dans leurs projets.

L’étude-action vise à identifier des structures et des initiatives innovantes en matière de génie écologique, mais également les contraintes que ces structures de l’ESS rencontrent dans ce domaine. En tant qu’acteur de l’ESS mettant en place des opérations de génie écologique, vous pouvez contribuer à ce projet.

Espaces invite les structures de l’ESS à participer à ce projet en lui envoyant des descriptions de compétences et d’initiatives innovantes, remarquables ou exemplaires réalisées dans le domaine du génie écologique.

Procédure pour l’appel à contribution

Vous pouvez soumettre autant d’exemples que vous le souhaitez en :

Aucun champ trouvé.